La population Congolaise est en proie à des multiples frais immobiliers !

La population Congolaise est en proie à des multiples frais immobiliers !

Le secteur de l’immobilier en RD Congo s’est développé à une vitesse fulgurante ces dernières années. Dans une économie de libre échange où louer et acheter une maison, un appartement ou un terrain  devient au centre de la démarche de plusieurs personnes, il n’est pas toujours aisé pour eux de trouver le bien immobilier qui les correspond.

C’est ainsi que plusieurs agences de courtiers immobiliers sont créées à travers le pays. En RDC, les courtiers sont connus sous l’appellation de « commissionnaires » ou « agent immobilier ». Ces  commissionnaires facilitent les démarches immobilières des clients souhaitant louer ou acheter une maison.

L’agent immobilier a pour mission d’accompagner ses clients dans l’ensemble des démarches qui concernent l’immobilier. Ainsi, s’il les aide à rechercher et à trouver un bien qui respecte leurs critères de recherche, il reçoit en contrepartie une commission.

Mais dans bien de cas, les commissions qu’ils exigent auprès de leurs clients sont trop coûteuses et les personnes doivent également payé des frais de déplacement aux commissionnaires pour qu’ils leur fassent visiter une maison mise en location. !

A ces commissions viennent s’ajouter les frais de garantie locative exigés par les bailleurs qui excèdent souvent 3 mois !

Des formules telles que 3+1+1 ou encore 5+ 1+ 1  sont affichées aux yeux de tous sur les annonces immobilières,  désignant par exemple, pour la première formule, 3 mois de garantie à verser, 1 mois à payer anticipativement et 1 mois de commission et pour la seconde,  5 mois de garantie à verser, 1 mois à payer anticipativement et 1 mois de commission.

Cette problématique suscite un mécontentement dans le chef de plusieurs personnes qui selon eux, trouvent que les bailleurs et les commissionnaires abusent en demandant de tels frais.

Les bailleurs abuseraient ils de leur  droit? Quelles sont les lois en vigueur sur la garantie et la commission ? que fait l’Etat Congolais face à ce phénomène en pleine expansion ?

Pourtant  la loi en vigueur n’autorise pas une garantie locative supérieure à 3 mois et le paiement du loyer anticipatif, chose qui est plutôt courante en RDC !

Concernant la garantie, aucun pourcentage précis de garantie ne semble être fixé au préalable par la loi.  La garantie résulte jusqu’alors d’une entente entre le client et le commissionnaire.

Alors que le prix des frais relatifs à l’immobilier continue à grimper, la population s’écroule sous le poids de ces frais innombrables. Un suivi de la part du gouvernement mettrai certainement  fin à ces abus mais jusqu’alors, aucune mesure n’est encore prise par l’état pour faire face à ce fléau.

Nous espérons que des mesures serons bientôt prises.

img

IMMO FAMILIA

Articles Similaires

3 choses à savoir pour mieux estimer votre bien immobilier en RDC

Acheter ou vendre un bien immobilier en RDC est une opération immobilière délicate qui requiert...

continuer la lecture
IMMO FAMILIA
par IMMO FAMILIA

3 raisons d’utiliser Immo Familia comme plateforme d’annonce immobilière en RDC.

Avec l’arrivée d’Internet à haut débit, le marché immobilier a connu des grands changements...

continuer la lecture
IMMO FAMILIA
par IMMO FAMILIA

Comment évaluer le prix d’un bien immobilier en RDC ?

L’estimation d’un bien immobilier en RDC parait simple en théorie car il s’agit de donner un...

continuer la lecture
IMMO FAMILIA
par IMMO FAMILIA

Rejoignez la discussion

Besoin d'aide? WhatsApp